Chronique: Sinner Love




Chlore Smys et Juliette Pierce

Editions Black Ink

Genre: romance

496 pages

Date de parution: 16 octobre 2020

prix ebook: 4,99€

Prix broché: 17€

Note 4.5/5

Résumé:

Il suffit d’une seconde pour que votre vie bascule.

Parce que oui, il a suffi d’une seconde à mon beau-père pour tuer ma mère sous mes yeux, et me rendre orpheline à seize ans.

J’ai été confiée à la garde du mystérieux Darrow MacKenna, ce puissant et richissime génie de l’informatique, fondateur de Sparks, l’application de rencontres à la mode.

Darrow MacKenna, cet homme torturé qui n’a d’autre choix que de m’ouvrir les portes de sa demeure high tech pour me protéger des dangers qui me poursuivent.

Mais personne n’a songé que c’était peut-être lui, le danger.

Personne n’a songé que tous les codes ont leur faille, même celui de son cœur.

Personne n’a songé que son refuge abriterait nos baisers volés. Notre amour interdit.

Ni que moi, Hazel Burns, je deviendrais son erreur système.

Coup de cœur de dingue !

La scène qu’a vécue Hazel m’a beaucoup attristée, je me suis demandée comment elle allait faire pour s’en sortir psychologiquement !

J’ai eu l’impression qu’elle tombait un peu comme un cheveu sur la soupe, dans la vie de Darrow. Ils ne se connaissent pas du tout, pire ! Ils ignoraient jusqu’à l’existence de l’autre !

Les twins m’ont lancée dans une tempête d’émotions, de changements et de sujets très différents mais tout aussi divertissants !

Ils ont chacun des questions en pensant que c’est l’autre qui a les réponses.

Si les gens cherchent constamment la lumière, c’est deux-là, n’attendent que le moment où la nuit se dévoile pour se retrouver et faire tomber les masques.

Les épreuves s’enchaînent pour ne faire qu’un seul et unique tremplin afin de sauter vers de plus grandes catastrophes.

Constater que Hazel et Darrow se rapprochent, se confient m’a mis un peu de baume au cœur. Mais lorsqu’elle commence à exprimer ses émotions par le biais du dessin, j’ai ressenti l’espoir qu’elle était prête à s’en sortir.

L’étau se ressert, les menaces deviennent réelles, mon rythme cardiaque s’affole.

Hazel jongle entre le fait qu’elle est une adolescente dans sa tête et est une adulte dans son cœur .

Darrow se livre bribe par bribe et je l’ai compris de mieux en mieux au fil des pages qui se tournent. Ce fut très agréable de découvrir et d’explorer toutes les facettes de ce beau phénomène.

Les sentiments s’emmêlent pour les personnages principaux et moi-même.

La notoriété et l’éducation vont être de la partie mais c’est sans oublier l’énormité des secrets bien cachés de certains!

Brooke a été de plus en plus insupportable, c’est une sociopathe, elle n’a aucune empathie. J’ai rêvé, je dirais même espéré, qu’elle se casse la figure avec ses escarpins !

Lorsque l’amour est vrai, il devient dangereux et impossible à cacher.

Si les auteures ont réussi à écrire ce que je privilégie, une belle histoire d’amour, les proches de Darrow ne sont pas vraiment d’accord avec moi.

Ils confrontent notre bel étalon à la réalité des faits tout en jugeant leur relation.

Leur amour s’amplifie dans leur bulle tandis que le monde va tout faire pour les séparer.

J’ai eu quelques montées de haine, mais est arrivé un moment, où, j’ai eu envie de déchirer mon livre ! Puis je me suis rappelée que c’était mon précieux et surtout que je ne l’avais pas fini ! Je vous rassure le livre va bien, on ne peut pas en dire autant du bic dont je me servais pour noter mes impressions au fil de ma lecture !

Ma tension et mon rythme cardiaque ont été soumis à rudes épreuves ! Je vous dirais bien comme lorsque je fais mon jogging sauf que le seul jogging que je connaisse est celui que je porte le dimanche pour rester dans le canapé !

À chaque fois que je ressentais un brin d’espoir, un brasier venait tout flamber !

« Il est son sauveur, elle est son cœur. »

Une passion dévorante, deux âmes meurtries qui se sont trouvées alors que rien ne devait les rapprocher, pas même Sparks !

Je dirais bien que cette histoire est comme les montagnes russes mais il n’en est rien.

Je me suis sentie comme suspendue à un élastique accroché à un nuage en pleine tempête.

L’écriture des auteures est complètement dingue ! Elles peuvent parler de n’importe quel sujet sans que ce ne soit choquant ! Elles ont tellement bien ficelé cette aventure que je me laisserais tenter, je ne dirais pas les yeux fermés car je suis encore à la version lecture et pas audio, mais je serai heureuse de les lire à nouveau. Ha on me dit dans l’oreillette que  »just win baby  » est dans ma bibliothèque, désolée je repars et à très vite!

Article rédigé par Cindy Correct’
Vous pouvez également me retrouver sur facebook, sur ma page ou sur le groupe de LCE.